Fond bleu À motifs

photographedemariage

COVID-19 ET MARIAGE 2020 : NOTRE PLAN-B.

  •  Mariage   •  Covid-19 et Mariage 2020 : notre plan-B.
Les personnes portant des masques de protection plan-b pour mariage 2020

Covid-19 et Mariage 2020 : notre plan-B.

Pouvons-nous maintenir ou devons-nous penser à un plan-b ?

texte de Mademoiselle Ginger Boho :

Il y a eu demande en bonne et due forme, joie, émotion, annonce aux proches, de longs mois de préparation… Et soudain, le coronavirus. L’épidémie est venue rebattre les cartes des mariages printaniers. Témoignages des naufragés des noces entre fatalisme, espoir et inquiétudes.

 

En tant que future mariée du 20 juin 2020, je suis comme toutes les mariées de cet été : dans l’attente de chaque nouvelles annonces concernant (ou non) les autorisations des rassemblements de personnes.

Etant de nature assez optimiste, j’y crois encore pour notre date, mais étant aussi une éternelle insatisfaite (et très organisée) hors de question de nous retrouver sans date à l’annonce d’une interdiction des mariages au mois de juin.

 

MARIAGE 2020 ET COVID-19 : NOTRE PLAN-B Robe de la mariée dans l'escalier couple surprise en Charente Région ‎: ‎dans ma Galerie photo - au logis des calices Jurignac.

LE COVID-19 N’AURA PAS NOTRE MARIAGE

J’ai dit « OUIIIIIIIII » à Monsieur Paulo, ça n’est pas pour devoir décaler notre mariage une fois de plus !

Nous devions déjà nous marier en mai 2019, mais bébé est arrivé plus rapidement que nous le pensions, nous avons appris la grossesse au moment où nous avons choisi le lieu, et le terme étant trop proche de la date choisie, nous avons donc décalé au 20 juin 2020.

J’avoue que j’aime cette date, j’aime l’été, notre fils aura un an le 18 juin, nous fêterons donc ses 1 an lors du brunch du lendemain, et en plus la date est facile à retenir pour que Monsieur Paulo n’oublie pas nos anniversaires de mariage !

Afin de ne pas nous retrouver démunis sans nouvelle date de mariage dans le cas d’une interdiction, j’ai donc pris les devants, en commençant par contacter le Domaine pour tâter le terrain concernant leurs disponibilités pour cette année.

Malheureusement, leurs seules dates de disponibles sur un weekend étaient les 24 et le 31 octobre.

« Génial », me diras-tu ! Sauf que nous partons du principe qu’il fera beau et chaud pour notre mariage (c’est le proprio du domaine qui a dit qu’il faisait toujours beau), et comme tout se fait en extérieur : cérémonie laïque, photos, vin d’honneur, repas et peut-être même soirée ; il vaudrait mieux que l’on n’ai pas trop froid (au pire même s’il fait moche, il y a des solutions de replis). Tu comprendras donc que le mois d’octobre c’était trop tard pour nous…

Le propriétaire du domaine nous avait aussi spécifié qu’il lui restait quelques dates en semaine, ou alors en 2021.

MARIAGE 2020 ET COVID-19 NOTRE PLAN-B covid

2021 ?

Non, c’est définitivement dans trop longtemps pour nous, nous avons déjà repoussé notre mariage une fois, nous voulons éviter de le décaler encore aussi loin.

De plus, notre fils étant arrivé dans nos vies, je me languis de porter le même nom que lui, oui c’est bête, mais c’est important pour moi. Teasing : tu sais donc que je prendrai le nom de mon futur mari !

De plus² : nous avons envie de donner un petit frère/sœur à Mini Nous courant 2021, donc il vaudrait mieux éviter de reproduire ce qui est arrivé en 2019 non ?

ALORS QU’ELLE EST LA SOLUTION ??

En écoutant les conseils de futures mariées et de professionnelles du mariage, l’idée du mariage en semaine m’a encore plus séduite. Après tout, pourquoi forcément choisir un samedi alors qu’il n’y en a plus de disponibilité qui nous conviennent en 2020 ??

Nous en avons parlé avec Monsieur Paulo, qui me fait confiance pour l’organisation de notre mariage, il sait que j’aime ça, alors avec un plan-b à mettre en place, autant me laisser faire ! ^^

Je re-précise, que notre but EST TOUJOURS de nous marier en juin.
Nous sommes juste en train de prévoir un plan de secours, une carte à mettre sur table au bon moment afin d’écraser ce foutu virus !

 

NOTRE MARIAGE 1 – 0 COVID-19

Comment ai-je procédé pour établir un plan de secours ?

J’ai commencé par rappeler le domaine pour avoir leurs dates de disponibilité en semaine, en août et début septembre, sachant que nous avons le lieu pour trois jours au total, je leur ai demandé des mardi/mercredi/jeudi.

Les dates dispo étaient :

  • 4/5/6 août
  • 11/12/13 août
  • 1/2/3 septembre
  • 8/9/10 septembre

Eh oui, pour fin août c’était déjà pris… dommage !

J’ai donc créé un tableau Excel avec le nom des prestataires, et de l’autre côté les dates proposées.

Ensuite, j’ai appelé chaque prestataires le même jour, pour leur demander leurs disponibilités ou non sur chaque date, en leur proposant le mercredi à chaque fois.

Plan B de notre mariage face au Coronavirus

Crédits photo : Photo  Mademoiselle Ginger Boho

 

Sur quatre dates proposées, trois correspondaient à tous nos prestataires !!

La chance sourit aux audacieux, mais aussi aux personnes organisées !!
Seule la mairie restait à contacter, je leur ai donc envoyé un email, au pire, on fera ça un autre jour.

MAIS MAINTENANT ON CHOISIT COMMENT ?

LES PRESTATAIRES C’EST BON,

On se doute qu’un changement de date ça n’est simple pour personne, ni pour nous, ni pour les prestataires, ni pour les proches. Alors, afin de trouver une date qui convienne à tous, nous avons choisi de prioriser nos famille et nos témoins.

Nous leur avons donc demandé qu’elle serait la date qui les arrangerait le plus dérangerait le moins.

Je pense que cette étape est la plus compliquée, quand on propose trois dates, chacun n’en donne qu’une, sa préférée ; donne telle ou telle raison sur pourquoi cette date-ci est impossible pour eux. En août : certains sont en vacances ou au travail, et en septembre : les enfants reprennent l’école et d’autres ne peuvent pas poser de congés.

Après avoir à peu près tâté le terrain, nous avons compris qu’il valait mieux les concentrer sur une date, en leur demandant s’ils pourraient être là ou non. C’est plus simple, ça évite de faire un Doodle spécial mariage où personne ne répondra !

Miracle, cette solution a marché !

Nous leur avons proposé le créneau du 11/12/13 août, et chacun pourra s’arranger pour être présent le mercredi au minimum. Nous savons que les proches qui viennent de loin ou dont le métier ne permet pas de poser facilement, ne pourrons pas être présents les trois jours de suite, donc nous privilégions le mercredi 12 août.

Nous chamboulerons aussi l’organisation de notre journée si besoin, quitte à faire une journée de mariage, plutôt que de commencer à 16 heures par la cérémonie laïque et ensuite le repas.

OUI MAIS S’IL Y A UN NOMBRE LIMITÉ ?

Toi tu doutes de mes capacités d’organisation !

J’ai évidemment réfléchi à ce « détail » qui n’en ai pas un, car que l’on se marie le 20 juin ou le 12 août, il est fort probable que les préfectures restreignent le nombre maximal de participants aux rassemblements pour éviter une nouvelle propagation de l’épidémie.

J’ai donc fait deux autres listes d’invités, réduites malheureusement…

À la base, nous avons 130 invités au vin d’honneur, et 100 au repas. J’ai donc fait une liste avec 100 invités maxi, et une autre avec 50 maxi (60 en vérité, c’est très dur de limiter).

Nous avons privilégié la famille et les amis proches que nous avons en commun, en espérant qu’ils puissent se libérer ce jour-là. D’ailleurs, j’ai espoir que ceux qui n’étaient pas disponibles le 20 juin, puissent l’être le 12 août.

Portrait de jeune femme portant un masque chirurgical plan-b

ET MAINTENANT ON FAIT QUOI ?

Eh bien, nous avons posé une option pour le 12 août auprès de TOUS nos prestataires, qui acceptent gentiment de nous la laisser jusqu’à un mois avant la date initiale du mariage (merci Fabiola pour le conseil).

Cela nous laisse donc jusqu’au 20 mai pour nous décider de décaler ou non le mariage, d’autant plus que nous en saurons davantage le 11 mai au plus tard, donc ça tombe bien !

En ce qui concerne nos invités de juin, nous donnons petit à petit la date de secours aux personnes qui seront invitées dans la liste la plus réduite, pour les autres malheureusement, nous leur disons que nous nous déciderons le 20 mai. Ça tombe bien, certains ne nous avaient toujours pas répondu pour juin… Cela nous permettra de relancer tout le monde, dans tous les cas !

Selon les annonces, nous modifierons notre journée, de juin ou août, et nous en profiterons pour redonner les détails de cette journée qui s’annonce fabuleuse tellement nous sommes acharnés à nous marier (enfin surtout moi nous sommes d’accord !).

(PS : je viens d’avoir la mairie, on pourra se marier en semaine si besoin !)

 

Plan journée Mise en scène du faire-part papeterie plan-b

BILAN : JE SUIS SATISFAITE ET RASSURÉE !

J’espère que ma chronique t’as redonné du baume au cœur si tu es encore dans le doute de pouvoir ou non te marier cet été 2020…

On espère que les choses s’arrangeront d’ici là, que l’épidémie sera loin derrière nous, et de nos proches ! Nous savons que sortirons tous changés après deux mois de confinement, mais nous pensons qu’une journée pour célébrer l’AMOUR sera la bienvenue !

Dans le cas d’annonces plus drastiques, nous changerons encore les cartes que nous aurons en mains, en espérant ne pas avoir à faire de plan C, D ou E (dans tous les cas il y aura des solutions).

Quoiqu’il en soit, il faut s’adapter, et rester chez nous !

Toi aussi tu t’arraches les cheveux à l’idée de devoir décaler ou tu as prévu un plan d’attaque pour mettre KO le Covid-19 qui veut t’empêcher de te marier ?

 

UN ARTICLE DE MADEMOISELLE GINGER BOHO